Produits Phares PIPELINE

Mutuelle santé et cigarette électronique ?

Accueil / Généralités  / Mutuelle santé et cigarette électronique ?

Puis-je bénéficier d’une aide financière de ma mutuelle santé pour payer mes cigarettes électroniques ? La vape est-elle un substitut au tabac ?Quelle est la part de la sécurité sociale dans les substituts nicotiniques et prend-elle en charge une partie des vaporettes ?Voici autant de questions récurrentes qui peinent pourtant à trouver des réponses claires. Si les forfaits des complémentaires santé peuvent aller jusqu’à 150€ par an, ils sont soumis à conditions.Explications.

Des mutuelles remboursent la vape… sous certaines conditions

On le sait, internet regorge d’informations parfois contradictoires et le marché de la cigarette électronique n’échappe pas à la règle. Si le remboursement de la vape par une mutuelle santé est un argument souvent mis en avant, il n’est pourtant pas si simple de bénéficier de cette aide car toutes les complémentaires ne la proposent pas.Aujourd’hui, de nombreuses complémentaires santé incluent dans leurs garanties un forfait « sevrage tabagique » qui peut aller d’une vingtaine à plus d’une centaine d’euros par an et par bénéficiaire.Mais ces forfaits concernent pour la plupart les dispositifs d’aide à l’arrêt du tabac que sont les substituts nicotiniques, les patchs, les gommes à mâcher ou les inhalateurs par exemple.D’autres au contraire proposent à leurs assurés de les aider dans leur achat d’une cigarette électronique. Ceci parfois dans le cadre d’un forfait bien-être ou médecines douces, au même titre que l’hypnose, la sophrologie ou encore l’acupuncture.Pour savoir si votre mutuelle santé propose de rembourser votre vape et pourquoi pas aussi les e-liquides et autres accessoires, le mieux est encore de lui poser la question. Elle pourra vous indiquer les conditions et modalités de remboursement.On le sait, il existe de nombreuses mutuelles santé mais également plusieurs types de contrats et de niveaux de garanties. Si à première vue, votre contrat ne prévoit pas de remboursement pour la vapoteuse, n’hésitez pas à interroger votre complémentaire santé qui saura vous renseigner sur les autres options proposées.Compte tenu des frais médicaux engendrés par les maladies liées au tabagisme, les mutuelles santé sont en effet de plus en plus nombreuses à faire le choix d’accompagner leurs assurés dans l’arrêt du tabac ou dans l’adoption d’une solution préventive telle que la cigarette électronique.Afin de vous aider, nous vous proposons une liste non exhaustive des mutuelles apportant un éclaircissement sur la prise en charge de la vapoteuse :AG2RAllianzAprilAvivaAXACNM SantéDirect AssuranceGeneraliGroupamaLMDEMAEMalakoff MedericMatmutMMARadiance

Cigarette électronique Exceed Orange
Jac Vapour WeeVIM
Pack iStick Pico Mesmerize II

La vaporette est-elle un substitut à la cigarette ?

En mars 2015, l’Académie nationale de médecine publiait un rapport intitulé « La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac ? ». Une question qui fait débat depuis l’entrée sur le marché des vapoteuses au début des années 2000 et plus particulièrement à partir de 2012 en France.Plus récemment, une autre étude avançait que le dispositif pourrait permettre aux américains d’éviter entre 1,6 et 6,6 millions de décès liés au tabac d’ici à l’horizon 2100, selon le scénario suivi.Pour rappel, celle que l’on qualifie également d’e-cigarette est composée d’une batterie qui chauffe un liquide, qui lui-même produit une vapeur souvent aromatisée. Même si elle rappelle la fumée de la cigarette, il n’y a pas de combustion comme avec le tabac. Elle peut donc permettre un arrêt en douceur de la cigarette tout en en conservant la gestuelle.Reste que pour beaucoup, le passage du tabac à la cigarette électronique est un moyen sinon d’arrêter de fumer, en tous cas d’adopter un geste quotidien moins nocif et qui plus est dans l’air du temps. Si les pharmacies n’ont pour le moment pas le droit de vendre des cigarettes électroniques car elles ne sont pas reconnues officiellement comme un produit de sevrage, de nombreux tabacologues constatent l’absence de manque chez leurs patients.Un retour d’expérience qui pourrait donc justifier le classement de la vape en tant que substitut pour le sevrage tabagique ? Le débat reste ouvert.

E liquide PIPELINE Blend
E liquide NKV Red Juice
E liquide Frozen X

Qu’en est-il de la Sécurité Sociale ?

A travers les campagnes contre le tabagisme, menées régulièrement par l’Etat, la sécurité sociale soutient ses assurés qui souhaitent arrêter de fumer. Depuis 2007, elle rembourse jusqu’à 150€ de dépenses annuelles liées à des substituts nicotiniques. Et pour aller plus loin dans la protection de la santé publique, elle propose depuis 2018 de rembourser jusqu’à 65% de l’ensemble des médicaments et traitements de sevrage.Attention toutefois, traitements, médicaments et substituts doivent faire l’objet d’une prescription médicale et faire partie d’une liste de plus de 120 produits pris en charge. En outre, le bénéficiaire doit avoir entre 15 et 18 ans au minimum au moment de la demande.Même s’il est possible que la réglementation évolue dans les années à venir, la Sécurité Sociale considère pour l’heure la cigarette électronique comme un produit assimilé au tabac. A ce titre, il n’est donc pas possible de bénéficier d’une prise en charge et de se faire rembourser son matériel par l’organisme.

Les démarches pour se faire rembourser par votre mutuelle santé

A première vue, quelques 10 % des mutuelles santé répondraient « oui » à la question « remboursez-vous l’achat d’une cigarette électronique ? ».Dans le meilleur des cas, une aide peut également être proposée pour son matériel tel que les atomiseurs et clearomiseurs, les résistances, les batteries et même les e-liquides. Pour ce faire, il est important de conserver l’ensemble des justificatifs d’achat et mieux, de demander une facture.Attention, dans certains cas, la mutuelle santé demande également une copie d’une ordonnance ou d’une prescription médicale.