Nouveautés PIPELINE Store

Étude sur la cigarette électronique du PHE

Accueil / La cigarette électronique  / Étude sur la cigarette électronique du PHE
Etude cigarette électronique

Le ministère de la santé anglais publie de nouvelles preuves issues d’une étude sur la cigarette électronique du PHE (Public Health of England), dirigée par les principaux experts indépendants du tabac permet de faire une mise à jour sur la revue du PHE de 2015.

Le rapport couvre l’utilisation de cigarettes électroniques des jeunes et des adultes, les comportements publics, l’impact sur l’arrêt du tabac, une mise à jour des risques pour la santé et le rôle de la nicotine. Il fait également le point sur les produits de tabac à chauffer.

Les principaux enseignements de cette étude sur la cigarette électronique du PHE

Les principaux enseignements de cette revue du PHE sont que :

  • Vaper représente seulement une fraction des risques du fumeur et passer complètement de fumer à vaper mène à des bénéfices substantiels pour la santé
  • Les cigarettes électroniques peuvent contribuer à faire sortir 20 000 fumeurs ou plus du tabac
  • L’utilisation des cigarettes électroniques améliore les chances d’arrêt du tabac l’année passée et a accéléré la baisse du nombre de fumeurs à travers le pays
  • Des milliers de fumeurs pensent à tort que vaper est aussi dangereux que fumer ; environ 40% des fumeurs n’ont même jamais essayé la cigarette électronique
  • Une grande partie du public a une mauvaise connaissance de la nicotine (moins de 10% des adultes comprennent que le danger de fumer ne provient pas de la nicotine)
  • L’utilisation des cigarettes électroniques a atteint un peu moins de 3 millions de fumeurs au UK
  • Aucune preuve n’est faite que les e-cigarettes sont une passerelle vers le tabac pour les jeunes utilisateurs : le taux de jeunes fumeurs au UK continue à baisser, l’utilisation régulière est rare et presque réservée à ceux qui ont fumé.

Ce rapport intervient juste quelques semaines après le rapport de l’US National Academies of Sciences sur la e-cigarette. Leur conclusion sur les dangers de la cigarette électronique révèle également que d’après les données disponibles, elle est de loin moins nocive que les cigarettes de tabac combustibles.

PHE

Plusieurs professeurs prennent position au sujet de cette étude sur la cigarette électronique

Le Professeur John Newton, directeur du service « Health Improvement » au PHE dit :

  • Chaque minute quelqu’un est admis à l’hôpital car il a fumé, 79 000 personnes environ meurent chaque année au UK.
  • Notre nouvelle revue renforce la certitude que vaper représente une portion seulement des risques de fumer, au mimimun 95% moins dangereux, et que le risque de fumée passive est négligeable pour l’entourage. A ce jour plus de la moitié des fumeurs croient à tort que vaper est soit aussi dangereux que fumer, soit tout simplement ne savent pas.
  • Il serait tragique si des milliers de fumeurs ne pouvant décrocher avec l’aide d’une cigarette électronique mourraient en raison de peurs infondées sur la e-cigarette.

Le Professeur Ann McNeill, l’auteur et Professeur des addictions du tabac au King’s College de Londres, dit :

  • C’est un grand problème que les fumeurs aient encore une compréhension si limitée des raisons du danger du tabac. Lorsque les gens fument des cigarettes de tabac, ils inhalent un mix mortel de 7000 composants du tabac dont 70 connus pour causer le cancer.
  • Les fumeurs fument pour la nicotine, mais au contraire de ce que la majorité croit, la nicotine cause peu voir pas du tout de dommage à la santé. La fumée toxique est coupable et la cause de loin principale des maladies liées au tabac et à ses morts. Il y a dorénavant une large variété de voies alternatives pour ingérer de la nicotine, incluant les gommes de nicotine, le spray nasal, les patchs et l’e-cigarette.

Le Professeur Linda Bauld, auteur et Professeur à l’Université de Stirling et membre du Behavioural Research for Cancer Prevention, Cancer Research au UK, dit :

Le problème a été soulevé que l’utilisation de l’e-cigarette mènerait les jeunes à fumer. Mais au UK, la recherche montre clairement que l’utilisation régulière de cigarettes électroniques par des jeunes qui n’ont jamais fumé reste négligeable, moins de 1%, et le nombre de jeune fumeur continue de décliner à une cadence encourageante. Nous avons besoin de continuer à monitorer ces tendances, mais à ce jour les données montrent que les cigarettes électroniques ne tracent pas la route du tabac combustible aux jeunes utilisateurs.

Le PHE appelle les fumeurs et un grand nombre d’organismes à n’agir que sur la base de preuves.

MHRA

Fumeurs

Quiconque peine à quitter le tabac devrait essayer la cigarette électronique et avoir recours à l’aide de professionnels. La combinaison de la cigarette électronique et le support d’une association et d’un organisme local maximisent le succès d’arrêt du tabac.

Associations locales anti-tabac et professionnels de santé

Tous devraient supporter et encourager les fumeurs souhaitant arrêter le tabac avec l’aide d’une cigarette électronique. Une nouvelle formation sur la cigarette électronique créée par le National Center for Smoking Cessation and Formation est disponible pour les professionnels de santé.

MHRA : Agence de Régulation des produits de santé et des médicaments

La MHRA continue son travail pour réguler et licensier les produits e-cigarette et aide les fabricants à accélérer l’homologation de leurs produits comme médicaments de sevrage tabagique. Le PHE estime qu’il existe des preuves solides sur les cigarettes électroniques, à mettre à disposition des patiens du NHS.

NHS Trusts

Pour devenir réellement non fumeur, Trusts doit s’assurer que :

    • Les cigarettes électroniques sont disponibles à la vente dans les boutiques des hôpitaux, à côté des autres thérapies de sevrage
    • Les politiques sur le vapotage aident les fumeurs à arrêter et à rester non fumeur.
    • Espaces fumeurs supprimés
    • Le personnel soignant au contact des patients encouragent et supportent au maximum les fumeurs à arrêter

Le nouveau plan de contrôle du tabagisme pour l’Angleterre du gouvernement prévoit un engagement à « maximiser la disponibilité d’alternatives plus sûres au tabagisme ». Il est certain que les cigarettes électroniques ont un rôle important à jouer pour atteindre cet objectif ambitieux d’une génération sans fumée.

Références

  1. McNeill A, Brose LS, Calder R, Bauld L & Robson D (2018). [Evidence review of e-cigarettes and heated tobacco products. A report commissioned by Public Health England. London: Public Health England. Read the report.
  2. Over the past few years, e-cigarette use has hovered at just under 6% of the adult population in Britain. The most common reason for e-cigarette use continues to be to help with quitting and they are the most popular quitting tool in England. At the same time, quit success rates have been improving and we are also seeing an accelerated drop in smoking rates (currently 15.5% in England): smokinginengland.info/latest-statistics.
  3. 79,000 people in England die every year as a result of smoking, and over half of long-term smokers will die from a smoking-related illness if they do not quit: digital.nhs.uk/catalogue/PUB24228.
  4. PHE 2015 e-cigarettes evidence review: McNeill A., P. Hajek et al, E-cigarettes – an evidence update: A report commissioned by Public Health England, Public Health England, August.
  5. Authors’note on evidence for ‘around 95% safer’ estimate.
  6. Nicotine without smoke: tobacco harm reduction, Royal College of Physicians, April 2016.
  7. Smoking Toolkit Study.
  8. ASH (May 2017) Use of e-cigarettes (vapourisers) among adults in Great Britain.
  9. Bauld, Linda, Anne Marie MacKintosh, Brian Eastwood, Allison Ford, Graham Moore, Martin Dockrell, Deborah Arnott, Hazel Cheeseman, and Ann McNeill. ‘Young people’s use of e-cigarettes across the United Kingdom: Findings from five surveys 2015–2017.’ International journal of environmental research and public health 14, no. 9 (2017): 973.
  10. Towards a Smokefree Generation: A Tobacco Control Plan for England Department of Health, July 2017.
  11. NHS Digital, Statistics on Smoking: England, 2017.
  12. US National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine (January 2018) Public Health Consequences of E-Cigarettes.